top of page
Marble Surface
  • Gen-Hike

Gaspésie - Mont Nicol-Albert

Dernière mise à jour : 30 juil. 2023

Mont le plus à l'Ouest du Parc National de la Gaspésie. Réserve faunique de Matane.

Frais d'accès : 13$ par véhicule (ZEC Cap-Chat). SEPAQ. Chiens permis. Fermé l'hiver.

Altitude de 890m. D+ environ 800m. Niveau : difficile.

Randonnée linéaire d'environ 13 km. Fait partie de la SIA. Carte des sentiers.

Bonhomme fermé en raison du sentier avec beaucoup d'érosion. La corde est toujours disponible pour s'y rendre. À vos risques, la chute peut être fatale !

Faits intéressants : Le Mont Nicol-Albert était le terrain d’entrainement de l’astronaute Julie Payette Pour la candidature de Québec pour les jeux Olympiques d’hiver, le Nicol-Albert aurait été la seule à offrir le 800m de dénivelé naturel exigé par la Fédération international de ski (FIS)


Accès : Prendre la 132 et tourner sur la rue des Fonds à Cap-Chat. Vous vous rendez ensuite vers la ZEC Cap-Chat à environ 10km de la route 132, où vous aurez à défrayer les droits de passage. De l’accueil de la ZEC, vous continuez votre route sur un chemin de terre sur 28 km. Vous apercevrez un stationnement pour le camping du Petit-Sault et pour le Nicol-Albert.


Un joyau de la réserve de Matane ! De nombreuses chutes, un fort dénivelé sur une courte distance et un rocher étrange en forme de bonhomme au sommet avec des vues vertigineuses ! Ma randonnée coup de cœur jusqu'à maintenant en Gaspésie ! Vous ne pouvez manquer cette magnifique montagne, se dressant comme un immense monolithe, qui surplombe le paysage de la réserve. Le fait que cette montagne soit relativement très peu connue ajoute à l’expérience. On y croise très peu de randonneurs. On peut ainsi s’imprégner de l'air frais de la montagne et y savourer la tranquillité.


C'est un départ !

Déjà, la vue y sera magnifique par la traversée d'un superbe pont qui marque l’intersection de la rivière Cap-Chat et du ruisseau Beaulieu. Vous pourrez peut-être apercevoir des saumons, car il s’agit d’un sanctuaire où la pêche est interdite.

Sur les premiers 3,6 kilomètres, vous longerez ces deux magnifiques cours d'eau, permettant d’admirer plusieurs cascades et petites chutes dont le son sera très réconfortant. Le sentier, dans cette belle forêt mature mixte au couvert forestier très haut, sera très escarpé par endroits, il vous faudra donc utiliser les cordes mises à votre disposition pour progresser sur les passages plus techniques. Et des cordes, il y en aura !!

Les derniers kilomètres d’ascension offre une forêt de fougères verdoyantes. Des points de vue magnifiques vous permettent d’observer au loin la Chute-Hélène et les montagnes avoisinantes.

À proximité du sommet, les plus aventureux pourront faire un détour pour atteindre le fameux bonhomme. Une roche spectaculaire ayant une forme de visage humain sculptée par le vent et le temps. Le plus beau panorama de l’expédition se trouve à celui-ci, j'ai été ébahie, puisque le sommet boisé du Mont Nicol-Albert se situe à la limite forestière et n'offre qu'une vue partielle sur les environs. Actuellement, le bonhomme est fermé. Alors à vos risques... Il vous faudra être très prudent, car une chute peut être fatale! Il faut prendre son temps, bien utiliser les cordes et tout ira bien ! À éviter s'il pleut et si l'on a le vertige !

Le retour se faisant sur le même sentier, la descente s’avèrera être aussi coriace que la montée avec les grosses roches et l’escarpement de la montagne. Ce que j'ai adoré, c'est que cela permet de voir le sentier d’un tout autre angle, de même que d'apercevoir des vues manquées tellement l'effort en montée aura pu être soutenu et difficile.

Prenez un temps pour relaxer avant de rejoindre votre véhicule, vous le mériterez ! Le ruisseau offre la possibilité de se rafraîchir.


Bonne découverte ! Pour les adeptes de défis, à mettre sur votre liste !

** On dit que le nom Nicol-Albert proviendrait de l’expression anglaise « nick of Albert » devenue Nicol-Albert dans la bouche des guides. Le mot anglais « nick » signifie « entaille, brèche » ce qui correspond à la topographie locale, la rivière Cap-Chat séparant les deux monts par une gorge assez remarquable.


Pour davantage de photos et vidéos, cliquez sur la photo suivante.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page