top of page
Marble Surface
  • Gen-Hike

GR20 - Partie Sud (jours 12 à 14)

Dernière mise à jour : 17 juin 2023


Les étapes du GR20 Sud

Le parcours de montagne du GR20 Sud de Corse se compose de 7 étapes (sens nord-sud), mais nous avons décidé de parcourir cette portion en 6 étapes. Voici la suite, et la dernière partie de ce voyage dans la portion Sud.

Cliquez sur les photos pour vous rendre sur mon Flickr afin de voir d'autres photos et vidéos.


12- De Usciolu à Asinau / Variante du Monte Incudine (ancien GR)

Aujourd'hui, ascension du plus haut sommet de la Corse Sud, le monte Incudine (2134m) via l'ancien tracé du GR20. Ceci permet de doublée une étape et économiser du temps de marche (environ 1h30). Le nouveau GR passe maintenant par Matalza afin de pouvoir visiter les bergeries qui s'y trouvent.


Un départ au lever de soleil en admirant la vallée et les aiguilles de Bavella qui seront gravi demain et l'Inducine aujourd'hui, la journée débute par une très courte montée de 50m D+ pour aller rejoindre Bocca di Suragheddu (1786m). On poursuit jusqu'à Bocca di l'Usciolu (1780m) au-dessus de la limite des arbres. Cette ligne de crête de quelques kilomètres se parcourant rapidement, nommée A Monda (signifie pelé), est dépourvue de végétation en raison des vents forts. Le vent à également sculpter les roches, les rendant de formes bizarres semblables à des figures. On les appelle les Tafoni et cet endroit se nomme l'arrête des statues.

On passe la Punta di a Scaddata (1836m) pour atteindre une petite brèche caractéristique de cette étape, Petra di Leva. Une fois franchie, on arrive à un dépression boisé d'hêtres nains par une descente progressive jusqu'à une altitude de 1680m. On y croisera des vaches broutant la végétation environnante. L'environnement est calme et paisible, fort agréable. Vraiment magnifique ! On descend encore, plus abruptement, toujours en montagne, pour rejoindre Bocca di l'Agone (1570m). Heureusement le sentier est très peu technique, ca se fait plutôt bien ! C'est à cet endroit qu'il faudra emprunter le sentier de l'ancien GR pour rejoindre le monte Inducine (Alcudina).

On continu de descendre au travers d'une clairières et des bosquets de hêtres pour rejoindre un carrefour (1450m).

Petite pause, on salue Carl et Arnaud de passage et toujours aussi rapides !

Il faudra poursuivre à droite plutôt que sur le chemin de gauche pour descendre (encore !) jusqu'au ruisseau de Furcinchesu qui sera traversé aisément par la passerelle aménagé.

C'est ici, sur l'autre rive, que la montée interminable de plus de 700m de D+ débute. Tout d'abord en lacets, on profite de l'ombre dans la forêt de hêtres pour gagner rapidement en altitude jusqu'au plateau exposé où se trouve les vestiges de l'ancien refuge I Pedinieddi (1623m). On poursuit sur le versant ouest de l'Incudine pour atteindre un col. On profite de l'arête plate d'A Spazzata pour reprendre son souffle et ensuite grimper à nouveau parmi les rochers pour atteindre le sommet de l'Alcudina. Le sommet est surmonté d'une immense croix de bois. La vue sur le Sud de l'île est exceptionnelle. On y voit les aiguilles de Bavella et au loin la baie de Porto-Vecchio. Ce jour là, un mur de nuages blancs marquait une séparation nette des deux bords de la crête. Un paysage incroyable !

Pause diner bien mérité avant d'entamer la descente vers Asinau.

Une descente dans les roches, parfois roulantes et instables, jusqu'à l'arête Bocca Stazzunara (2025m). A ce point, il restera environ 1h jusqu'au refuge d'Asinau et encore un 15-20 minutes pour rejoindre la bergerie d'Asinau (chez Aline). La descente finale se fera sur un sentier rocheux en suivant les cairns et marques rouge/blanche, exposé au soleil, tracé en de courts lacets. La pente sera raide, avec des portions assez techniques. Prudence est de mise !


Petit arrêt au refuge d'Asinau (1530m) pour faire l'épicerie avant de poursuivre la descente vers la bergerie. Une descente de 15-20 minutes qui s'est prolongée à 30 minutes en raison des nombreux muriers croisés... et oui, elle est toujours aussi gourmande cette québécoise !

Et, une fois arrivée, Aline m'informe que d'autres muriers se trouvent sur le chemin menant vers la source d'eau potable 200m plus bas... je vous laisse imaginer la suite. Sachez que je suis revenue à temps pour souper, il ne faut quand même pas exagérer...


La vue sur les aiguilles de Bavella de la bergerie est magnifique. Un endroit calme, rustique, tranquille. Nous y étions que 9 randonneurs. Son fils Dominic, parcoure 3h de marche chaque jour pour aller chercher des denrées. Nous avons déguster un souper délicieux concocté par notre hôte, adapté à mon intolérance au lactose. J'ai été fort inspirée par le besoin de dépassement d'un homme d'environ 60 ans qui parcourait le GR20 pour la 5e fois et de multiples sports (plongée en apnée, parapente, etc.).


Environ 8h30 de marche, selon le topoguide.

13- De Asinau à Paliri / variante des aiguilles de Bavella

Une journée magnifique à observer de près les aiguilles de Bavella. Au nombre de 7, se sont de ces fabuleuses murailles rocheuses et de pic formés par le vent, entre 1588 et 1848m d'altitude.

On débute par une descente vers le vallon d'Asinau pour traversé à gué le ruisseau d'Asinau et poursuivre dans une forêt de pins et de bouleaux via un ancien chemin d'exploitation forestière. Un environnement tranquille, facile et paisible. On arrive au panneau indiquant la variante alpine (1320m) après 1h15 de marche pour ensuite grimper par un sentier très raide jusqu'à la crête de partage des eaux Bocca di u Pargulu, au pied de la Punta di U Pargulu. La vue est magnifique ! Nous sommes entourées de roches qui furent déchiquetées par le vent. Un magnifique spectacle pour les yeux ! Le reste du parcours sera descente dans les roches en direction de la Punta di a Vacca tout en longeant la Punta di l'Arghjettu. On doit au loin le long passage rocheux, une dalle de 10m, qu'il faudra franchir à l'aide de multiples chaînes. Une fois franchi avec brio et courage, on descend encore sur des dalles rocheuses pour remonter rapidement avec un peu d'improvisation dans un sentier très érodé, afin de franchir une brèche entre deux parois de roches appelée Bocca di u Trovonu, près de la Punta di l'Acceddu. C'est ici que le début d'une descendre raide dans les éboulis nous attend afin de rejoindre le Col de Bavella. On y retrouve plusieurs couleurs de balisage. On tente de garder notre attention sur les traces jaunes sans perdre pied au travers quelques chutes de pierres. On y croise plusieurs personnes en "day-hike" en montée pour effectuer la boucle des aiguilles, un "must" dans le secteur de la Corse Sud. Il me fut bizarre d'apercevoir la route au loin et de voir autant de gens sur les sentier. A vrai dire, j'ai détesté ce trafic et tout ce bruit. J'ai donc porté mon attention sur les pins laricio aux silhouettes déformées par le vent... ils me font bien rire avec leur coupe unilatérale.

Au Col de Bavella on remonte jusqu'à l'oratoire Notre-Dame-des-Neiges, sans si recueillir malgré le panneau nous y invitant, près de la route D268. On doit suivre la route pour aller reprendre le GR plus loin puisque celui-ci traverse le village. On décide de faire un arrêt à un restaurant pour un plat de salade... nous avions bien besoin de verdure avant de reprendre le chemin pour environ 1h45 de marche !

On repart, on marche sur l'asphalte... il fait chaud !

Enfin, rendu à la fontaine, le GR quitte la route pour entrer dans une magnifique forêt de pin. Le sentier est aisé en descente sur 200m, une large piste de terre battue jusqu'au pied de Foce Finosa. Je croisais mes doigts pour qu'il reste ainsi jusqu'à Paliri, mais non... graduellement à partir du radier de Vulpajola (1010m) le sentier se rétréci pour entrer dans une forêt dense de résineux avec une bonne montée en lacets au travers les fougères, les pins et les blocs rocheux jusqu'à l'atteinte de Foce Finosa (1206m). Dernier coup d'oeil incroyable sur les aiguilles de Bavella, le golfe de Porto-Vecchio, la Sardaigne et le San Petronu avant d'entreprendre la descente raide jusqu'à une altitude de 1000m.

Il nous restera qu'une petite montée pour aller rejoindre le refuge d'I Paliri (1055m).


Pour ceux faisant le Nord au Sud, petit truc, arrêtez vous prendre votre douche avant d'arriver au refuge à la vue de celle-ci. Vous éviterez ainsi une descente dans les roches avec vos sandales ! Ces installations sanitaires sont placées très loin du refuge !

Vous aurez alors tout votre temps par la suite pour profitez de la magnifique terrasse avec sa vue sur les étendues de pins et sur les aiguilles de Bavella.


Un petit bonjour à Françoise, Christophe, Jean-Michel, Denis, Nico et Serge avec qui j'ai pris mon dernier repas sur ce GR. Les fous rires, bières, vin, bonne bouffe et votre compagnie ont mis un baume sur la nostalgie de la fin qui approchait. Je ne voulais pas aller dormir, et même une fois rendue à la tente je n'ai pas pu... telle la réputation de ce refuge, c'était festif et bruyant tous ces autres randonneurs !


Environ 7h de marche, selon le topoguide.

14- De Paliri à Conca

Un réveil orageux. Les éclairs au loin illuminent le ciel. Le tonnerre entendu synonyme du gong de départ. Une pluie fine fera office de toile de fond et brillera dans le jet lumineux de ma lampe frontale. Une dernière journée... plus que 5 à 6h de marche sur ce GR. Encore aujourd'hui, la pluie n'a pas durée et a fait place à un soleil magnifique. Quelle chance nous avons eu tout au long de ces 14 jours !


Cette journée fut incomparable aux autres vécues dans le sud. L'une des plus magnifiques tant au niveau du terrain que de la végétation. Les sentiers sont sablonneux, la végétation est plus verte et les chemins sont moins accidentés.

On débute en descente au côté de la punta di l'Anima Damnata, une roche qui s'élève comme une grosse dent dans le paysage pour aller rejoindre la Bocca di Monte Bracciutu (971m). On continu de descendre jusqu'au plateau de Massa d'u Granu (917m).

Ironiquement, on frappe une raide montée en lacets pour aller rejoindre l'arête de Bocca Villagheddu (1040m)... ahhhh ce GR, jusqu'à la fin tu nous tirailleras dans les cuisses ! Une chance que les vues offertes nous permettent d'oublier la douleur. Ce matin, la vue sur les aiguilles de Bavella avec le lever de soleil sont magnifiques de cet endroit !

On reprend la descente dans un secteur plus aride pour atteindre les ruines de Capeddu (850m) et pour ensuite traverser une première fois le ruisseau de Punta Pinzuta afin d'arriver dans une forêt dégradée pour atteindre une altitude de 550m par une descente prudente dans les roches. On traverse une autre fois le ruisseau pour reprendre une deuxième montée raide en lacets pour atteindre la Bocca d'Usciolu (587m) après avoir marché de niveau sur plusieurs mètres sur un sentier en courbe à flanc de montagne. La vue est incroyable... je ne peux pas croire que tout sera bientôt terminé. Aussi, bocca d'Usciolu est splendide, un passage creusé dans la roche donnant l'impression de passer une porte. Lorsque passé, on aperçoit le village de Conca et au loin la baie de Porto-Vecchio.

On fait une dernière descente, en croisant plusieurs randonneurs débutant le GR, pour se rendre jusqu'à la fontaine de Radicale et son réservoir pour retrouver la route.

Mais quelle fin atroce que fut cette marche d'1.5 km sur du bitume pour clore ce GR afin d'arriver à la pancarte tant espérée au centre du village de Conca (252m). Bien que fière, j'ai été amèrement déçue de terminer ainsi...


Rapidement, séance photo s'impose et on doit sauter dans la navette !


Et, c'est avec un vilain mal des transport que j'ai été conduite à la gare.


Ce GR20 fut une magnifique et inoubliable expérience.

"La vie nous permet de croiser le chemin de personnes formidables. Puis, il suffit d’échanger quelques mots pour comprendre qu’elles ne sont pas comme les autres et qu’elles nous serons vite indispensables."

Un grand merci à tous ceux qui ont partagé cette route. Chacun d'entrevous, à votre façon, avez rendu ce GR encore plus magnifique, coloré et spécial. Le Québec vous ouvrira sa porte.

J'vous dis à tantôt, bientôt !


0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page