top of page
Marble Surface
  • Gen-Hike

Jour 7 : de Lahitte-Tourpière vers Morlàas

Dernière mise à jour : 3 juil. 2023

Marche de 32 km.

La journée débute par un English Breakfast où croissant, pain au chocolat, pain, confiture, café, jus de fruit, fruits, confitures et yogourt sont déjà sur la table à notre réveil !! J’en profite pour faire quelques provisions pour le dîner.

La journée débute avec JP, Carole décidant de partir plus tard à son rythme, par une promenade dans les bois. Il fait noir, on se doit d’être attentifs au balisage. Jean-Paul apprécie la technologie “lampe de poche” de mon téléphone On entend les coqs, les oiseaux, bruissements des feuilles. Assez humide comme température. A un moment, le sentier est bloqué par une immense branche d’arbre. JP dans sa flexibilité légendaire, décide de s’adonner à une partie de Limbo dans toute la grâce d’un 2 par 4. Moi, voyant un autre petit sentier contournant l’obstacle, je gambade pour me retourner plus loin et je vois JP sur les fesses ayant peine à se lever avec son sac. Incapable de l’aider tellement je riais !

Ca se poursuit par le franchissement d’un large ruisseau par une passerelle. Au bout de 4km, nous arrivons à l’entrée du village de Virdouze, où le paysage est magnifiques avec de multiples fermes. Sur le mur de béton sous l’église on aperçoit une série de numéros blanc, JP m’explique que ceci est l'affichage pour les élections où chaque candidat se voit attribuer un numéro et peut y apposer son affiche.

À la sortie du village, la vue sur les Pyrénées revient

Je vois une magnifique maison avec fenêtre que JP me décrit comme “œil de bœuf” pour les fenêtres rondes et de “chien assit” pour celles en lucarne. Je l’agace un peu en disant qu’au Québec ce sont des “chats assis”... il n’y comprend rien, passons

La dame de la Maison sort, et nous offre un café... un café !!! dame anglaise très gentille, nous discutons un moment et en profitons pour prendre la pause. Quel bonheur !! Cette dame me remet également une série de pansements et de désinfectant à l’iode. Elle n’en n’à plus besoin, donne au suivant... elle a les yeux plein d’eau à me les remettre voyant à quel point je suis touchée. Ici en France, il faut absolument une prescription pour obtenir ce genre de compresses stériles. Mes réserves étaient justement à sec... merci chemin pour cette générosité qui tombe à point !!

Coups de feu entendus... apercevons un chasseur de faisans et son chien.

Continuons dans les champs et un peu de bitume. Plus que 5h de marche avant de rejoindre Morlàas.

Entrons dans le bois où présence d’une impressionnante palombièere et ses pigeons vivants... et en plastique !

On continu la route vers un petit village où nous croisons une dame âgée, ses chèvres et son chien Rex. La dame vit seule ici depuis plus de 40 ans, elle semble avoir subit une ablation d’un sein. Je remarque qu’elle porte aussi un appareil auditif, l’autre oreille étant absente (Microtie). Nous ramassons prunes et figues et poursuivons notre chemin.

Pause à Momy après 4h30 de marche. Magnifique village tout en fleurs. Ça sent tellement bon !!! JP me quitte, car de mon côté, une pause plus longue est nécessaire pour bien masser mes pieds. Durant ce temps, je vois et discute avec un Pellerin en vélo et deux autres pèlerins à pieds originaires de Montpellier que j’avais entrevu au presbytère de Auch.

Je reprend la route vers Anoye pour encore 4h de route. Beau petit village encore ici tout en fleur. Plus le chemin avance plus la végétation est vaste et les maisons bien aménagées / entretenues. J’arrive à Abere, petit village... 15 minutes de marche pour le traverser. Le chemin est longé par de magnifiques arrangements fleuraux. Selon les enseigne, il me resterait 2h30 sous Le Soleil, il fait 31 degrés.

À la sortie, retour dans le bois avec mini pont où coule un ruisseau. Je prends quelques minutes. Je suis à mi-parcours de mon voyage... le temps passe vite, trop vite. J’apprécie marcher seule pour cette fin de journée qui s’avère être pas si mal finalement. La preuve qu’il ne faut jamais anticiper négativement les choses... encore ici, belle leçon de vie !!

Pause sur un banc bleu... je ferme les yeux un petit 5 minutes et je discute avec une amie... ça fait du bien !

On poursuit, les chemins varient entre champs, bitume, etc. Les jambes se fatiguent mais on continu. De plus en plus les Pyrénées se définissent, on y voit les différents sommets de la chaîne. Je me demande sur quel sommet je me retrouverai dans quelques jours ...

Dans la dernière heure je suis à bout, je vois une enseigne indiquant 45 minutes restant et à ce moment, disparition du balisage. Je me debrouille pour retrouver mon chemin à travers les champs et grandes routes avec le GPS. Carole m’attend au camping, elle a décidé de prendre un taxi d’Anoye pour venir me rejoindre. Au final, détours et détours... une journée prévue de 32km qui s’est avérée être un 36 km (10h45 de déplacement incluant 1h de pause)... méchante journée !!!

Souper tranquille, de bonnes salades avec saumon et charcuterie. On bavarde étant seules... franchement agréable considérant que dans quelques jours nous devront loger dans de gros dortoirs pleins à craquer. Le camping est très maudique, mais on y retrouve l’essentiel pour bien dormir. Une superbe épicerie à 3 minutes de marche... la belle vie quoi !!!

On retrouve JP demain matin pour un itinéraire modifié avec transport en taxi (tout organisé par notre patriarche) pour couper du km en ville à Lescar franchement inintéressant, pour avoir le temps de visiter Lacommande ! Se sera 20km vers ce lieu plutôt que de faire arrêt à Lescar.

A demain pour d’autres aventures


Pour davantage de photos et vidéos, cliquez sur la photo suivante.


0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page