top of page
Marble Surface
  • Gen-Hike

Jour 1 : La suite, visite de Toulouse.

Dernière mise à jour : 4 juil. 2023

Sirotant un chai latte au miel...15 km de marche jusqu’à maintenant. Ville de couleur rose pêche où s’entremêlent piétons, cyclistes, voitures, bus, trains et métro sans anicroche. Où les noms de rues peu voyants sont accrochés aux murs (vive l’existence du GPS). Une odeur de pain, crêpes, chocolat, café et viennoiseries à plusieurs coins de rue. C’est enivrant !! Où le coût d’un café est le double d’une pâtisserie et de quantité insuffisante pour avoir une gorgée pour chaque bouchée et devant être pris allongé pour nous forcer à profiter plus longuement des magnifiques points de vue offerts en le sirotant. Des vitrines de pâtisseries, petits gâteaux, tartes et gâteaux à faire saliver... Une ville avec une architecture magnifique, aux allures d’un mélange entre le vieux port de Montréal, le quartier des spectacles et New-York. Une ville morte en ce dimanche matin où je n’ai croisé que marcheurs, coureurs et touristes. Une ville endiablée à compter de 13h. Belle ambiance, gens magnifiques et aimables.

La journée a commencé par un tour de train électrique (qqch comme ça) direction centre-ville pour ensuite aller marcher à travers 3 jardins grandioses remplis de sculptures, fleurs, arbres géants et où coqs et pigeons se côtoient et chantent à tue-tête... ça me rappelle vite la nuit blanche passée !! Cris légèrement irritant... et affamée, ça me donne envie de les chasser pour le petit déjeuner !

Ensuite c’est le début du cherche et trouve des multiples églises, basiliques, musées, cathédrales et hôtels. Beaucoup de photos... enjoy !

La place du capitole est également superbe et grandiose ! A cet endroit et près du pont Neuf, c’est la où j’ai aperçu le plus d’activité.

Une belle rencontre, lorsqu’en sortant de la basilique Saint-Sernin pour aller voir l’hospice de la Gave, une dame de 83 ans (magnifique regard) m’a abordée. Me voyant seule assise à observer, elle m’a demandé de marcher avec elle, en 5 minutes, elle m’a raconté qu’il y a 1 an, jour pour jour, son mari était décédé et avait reçu des soins dans cet établissement. Médecin de profession, il avait étudié au Québec pour parfaire certaines pratiques. Elle m’a aussi dit « il vous salue, croyez-y » ... je n’ai pas trop compris. J’étais là, sans rien dire (c rare ), juste à l’écouter. Elle m’a embrassé, serré fortement ma main, dit merci et est partie... une larme a coulé.

Bonne soirée à vous tous ! Je m’apprête à déguster une salade fermière (canard, lardons, oignons caramélisés, champignons sautés...), baguette de pain maison et un filet de lieu noir accompagné d’un demi-litre de rouge « la nabu grenache ». chez restaurant « le may », un resto de 34 places, cuisine traditionnelle recommandé par l’hôtesse à l’hôtel. Une hôte sympathique a ce restaurant, énergique, qui ADORE les québécois et leur accent . Verre bien mérité ! Tchintchin! Il faut en profiter La foodies en moi se réveille de nouveau, ça me rappelle les années où je réservais 1 an à l’avance dans certains restos !! ... ça risque d’être franchement DÉLICIEUX !!

Demain, grand départ sur le GR 653 !


Pour davantage de photos et vidéos, cliquez sur la photo suivante.


0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page