top of page
Marble Surface
  • Gen-Hike

ADK - Mac Naughton (winter)

Dernière mise à jour : 13 mars

High Peak Wilderness. Frais d'accès : Gratuit. Ouvert annuellement. Chiens permis, mais non recommandé.

Altitude de 1214 m (3983 ft)

Bushwhack. D+ 975 m. Niveau : difficile.

Listes : Adirondack Hundred Highest et Adirondack Mtn 3700 ft Peaks.

The 47th of the ADK46er List !


Accès : Upperworks parking.

Il est également possible de se rendre à ce sommet en partant de l'Adirondack Loj, ce qui nécessite aussi un bushwhack difficile (voir tracé plus bas).


Randonnée effectuée le 2 mars 2023 par le "Marvel Team" soit Genevieve Roy, David Zhu, Steve Siegard, Sherri Rulison et Maple D'Angelo. Quelle équipe forte considérant le palmarès des ascensions de chacun.

  • David : Catskill Grider, NE111, NEHH, ADK46erW, et NH Terrifying 25

  • Sherri : célèbre bushwhacker des Catskills, Catskill35er et ultra runner.

  • Geneviève : NE111 complété en 10 mois et NE111W complété en moins de 3 hivers (275 jours), NEHH presque complété, GR20, grid NH48 en cours et autres listes diverses en cours de complétion.

  • Maple : 17 rondes Catskill35er et très bonne aptitude d'orientation avec carte et boussole.

  • Steve : 6 rondes ADK46er (dont 3 rondes winter), Unregistered NE111, 2 rondes Catskill35erWinter.


ATTENTION : longue description de l'itinéraire.

Inutile de dire qu'il s'agissait d'un groupe solide, confiant dans sa capacité à souffrir. Nous savions que se serait le cas avec les prévisions peu idéales de pluie annoncée et les conditions printanières des derniers jours. Aucun de nous n'avait déjà fait Mac Naughton, excepté Steve à 2 reprises via le Loj (voir tracé plus bas), qui fut le leader du groupe.

On se lançait dans une pure aventure !


Et, quelle aventure se fut ! Nous avons tous été trempés, éraflés et meurtris par les conifères d'une densité impressionnante, la neige épaisse, lourde et pourrie collait sous nos raquettes et les "spruce traps" furent nombreux, mais nous nous sommes quand même bien amusés.


Plutôt que d'emprunter le sentier Indian pass en entier, nous avons opté pour la traverse du lac Henderson afin d'aller rejoindre ce sentier via Preston Ponds trail. La traverse de plus de 2 km était sublime avec toutes ces montagnes dans le paysage et n'a rien à envier à celle du Lac Arnold. Une fois le sentier Indias Pass retrouvé, nous avons été rejoindre le Wallface Lean-to.


Nous savions que le groupe d'une amie, Kristen Peek, avait réussi à atteindre le sommet 2 jours avant, mais le point de départ n'était pas clair. David avait recueilli les données de son amie Nancy LaBaff, qu'il avait débuté le bushwhack en remontant un ruisseau au-dessus de Wallface Lean-to, mais il n'était pas certain que le ruisseau soit suffisamment solide avec le réchauffement de la veille et du jour. Steve a alors choisi une voie qui montait derrière Wallface Lean-to, en visant une zone plate au milieu de la crête à 3 250 pieds d'altitude, où nous pensions trouver le sentier emprunté par le groupe de Kristen. Il y avait quelques falaises à contourner, certaines avec de belles chutes de glace. La montée fut aisée et relativement dégagée jusqu'à une zone plate où nous avons retrouvé leur trace, mais celle-ci est disparue rapidement.


C'est alors que le travail ardu a débuté lorsqu'il a fallut faire preuve de créativité pour réussir à trouver des zones plus clairsemées au travers les conifères. Une petite accalmie s'est présentée lorsque nous avons suivi l'angle défini par la l'ajustement de Maple sur sa boussole jusqu'en dessous de la "bosse" entre 3 600 et 3 800 pieds, où nous avons croisé de nouveau le sentier du groupe de Kristen. Leur groupe avait contourné la bosse mais nous avait suggéré qu'il aurait été plus facile de monter et de passer par-dessus. Nous avons tout de même tenté de contourner la "bosse" pendant 2 heures pour seulement 1/2 mile de distance parcourue dans une neige profonde et pourrie avec des pièges d'épinettes persistants... un vrai calver !


Steve a décidé qu'il était improductif, dangereux et risqué de rester dehors toute la nuit si nous décidions de garder ce cap. Donc, retour sur nos pas. Steve a donc ramené le groupe vers un itinéraire plus clair pour monter et passer la bosse, ce qui était toujours difficile mais plus sûr et nous a permis de mieux progresser vers le plateau sommital.


Une fois la bosse franchie, nous avons progressé plus rapidement et moins péniblement vers le sommet, où nous sommes arrivés à 14 heures. Le groupe a estimé que ce serait une histoire inachevée que de ne pas aller jusqu'à l'endroit avec le mythique panneau. Nous y sommes arrivés rapidement, avons fêté l'événement avec enthousiasme, avons mis des vêtements secs et sommes retournés au col après le sommet.


Steve a suggéré de descendre directement du col jusqu'au Preston Pond Trail, juste à l'ouest de Hunter Pond, car notre sentier choisi auparavant était trop compliqué. Nous espérions pouvoir échapper à tous les pièges à épinettes une fois que nous aurions descendu d'environ 300 pieds.


Les premiers mètres étaient merveilleusement dégagés et la descente rapide et agréable malgré la neige collante. Ensuite, surprise... le mur de conifères est réapparu avec vigueur, et il est devenu plus difficile de conserver l'orientation de descente initialement choisie. Nous avons essayé de changer de plan, avec une pente vers la gauche en direction de notre sentier ouvert le matin, mais en tentant le plus possible de rester sous l'épaisse portion de conifères. L'occasion ne s'est jamais présentée car ceux-ci nous forçait continuellement à revenir vers le ruisseau que nous tentions a tout pris d'éviter. Pendant un moment, nous avons même décidé de marcher directement dans celui-ci en priant que la glace ne fende pas sous nos pied.


Après un travail acharné une fois de retour dans la portion boisée, nous avons finalement atteint le Preston Pond Trail, que nous avons croisé à 17 heures. Quel soulagement ! Nous avons analysé qu'il nous resterait environ 5 miles à parcourir, mais que ce serait sur le sentier et au bord du lac, donc relativement plus facile... du moins la portion sur le lac ! Confiants, on repart avec une belle énergie et un estomac rempli de collations pour avoir un maximum d'énergie.


Surprise... encore une fois... Le sentier était en mauvais état et complètement enneigé, mais au combien magnifique puisqu'il était bordé de falaises incroyables, avec des chutes de glace de plus de 100 pieds. J'aurais pu passer une heure à prendre des photos. En restant vigilants lors des multiples traverses de ruisseaux et pour être certains de rester sur le sentier (balisage non fréquent dans cette portion), nous sommes arrivés au lac Henderson à 6h30 et avons été surpris de voir qu'il y avait environ 2 pouces d'eau sur le lac, bien qu'il semblait encore sûr, nous avons tout de même eux une petite frousse... la marche fut rapide tout en naviguant à l'aide de la trace du téléphone cellulaire de Genevieve et Sherri enregistrée le matin afin de ne pas nous retrouver sur un mauvais bras du lac.


Nous sommes arrivés à Upper Works vers 7:45.


Un total de 15 miles et 12h45... c'est ce qu'on peut résumé en une très bonne journée riche en expérience, défi et émotions.


Et voilà, je suis une VRAIE ADK46er (47er) WINTER !!


Pour davantage de photos, cliquez sur le montage ci-bas.



Notre randonnée via UpperWorks :


Autre option via le Loj (indian pass trail) :


0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Opmerkingen


bottom of page