top of page
Marble Surface
  • Gen-Hike

Ferme Neuve - Paroi de l'Aube, Sommet du Garde-Feu, Belzébuth et Mont Sir-Wilfrid

Dernière mise à jour : 27 sept. 2023

Parc régional de la Montagne du Diable. Frais d'accès : 8 $. Chiens permis. Ouvert annuellement.

Hauts points : Paroi de l'Aube, Sommet du Garde-Feu, Belzébuth et Mont Sir-Wilfrid (du Diable)

Altitudes respectives de 740m, 756m, 749m et 783m.

Boucle de 21 km ; D+ 736m.

Niveau : Intermédiaire à difficile.


Rempli de beaux paysages avec ses ruisseaux, ses chutes, sa forêt, ce parc vaut le détour et toute la route pour s'y rendre ! Voici le détail de cette journée féérique en compagnie de ma demoiselle canine Maëlly.


Départ du Pavillon Léopold-Papineau (P2) où vous devrez aller acquitter vos droits d'accès et recevoir la carte papier disponible, ainsi que les judicieux conseils du jeune personnel très sympathique. Il y à plusieurs options a cette boucle, pour ma part je visais les points de vue, les sommets et le défi physique, alors ca c'est conclu à un total de presque 21km.


Vous débuterez la boucle dans le sens horaire en empruntant le sentier # 3a1, bien balisé, pour se rendre jusqu'à la Paroi de l’Aube. Les 2 premiers km sans grand dénivelé longe le Lac de La Montagne. Vous marcherez un bon moment sur une longue passerelle de bois avant d'entrer sur un sentier plus boisé via le sentier # 2. Vous serez éblouis par le panorama ! Vous poursuivrez ensuite sous un couvert forestier mixte (érables, des résineux et des pruches) avec plusieurs portions plus escarpées. Des cordages ont été aménagés pour faciliter le franchissement de roches plus rebelles ou portions plus escarpées et glacées. Un sentier idéal pour une famille de sportifs à la recherche d'un challenge à relever pour les mini randonneurs. Il est également davantage fréquenté, alors très tapé en hiver, ce qui est salutaire quand on sait tout le kilométrage qui vous restera à faire. Au fil de votre ascension, vous entrez dans la forêt boréale. Arrivés au sommet, vous serez récompensés de vos efforts par la vue magnifique sur le Mont Tremblant. La présence d'un abris rustique invite à la détente, à la pause collation et pipi (toilette sèche aménagée).

Vous poursuivrez la quête sur une centaine de mètres via le sentier # 1 (Sentier des crêtes), sans grande difficulté, pour atteindre le sommet Garde-Feu où jadis, un homme était posté pour surveiller la forêt. Le point de vue sur les environs est différent, mais tout aussi sublime !


Vous poursuivrez la quête vers le sommet Belzébuth **, toujours sur le sentier #1. C'est à partir de ce point qu'en hiver, je vous suggère fortement d'avoir avec vous votre paire de raquettes. Le dénivelé n'est pas des plus imposant, quelques montées et descentes. Pour ma part, elles ne m'avaient pas été suggérées à l'accueil et j'ai amèrement regretté de les avoir laissé au véhicule. En été, vous pourez apercevoir les vestiges d’un avion écrasé en janvier 1973. Une fois rendu au sommet, encore ici, vous ne serez pas déçus par la vue qui ma foi est époustouflante sur toutes les Hautes-Laurentides ! Un abri y est présentement en construction.


Direction le Sommet du Diable (Sir-Wilfrid) au travers les feuillus de la forêt boréale ! Quelques arbres tombés à franchir, une dernière montée rappelant tout l'effort physique effectué. Sur votre chemin, après cette ascension, un premier point de vue sublime sur votre droite vous surprendra et indiquera que vous êtes au sommet (aucune pancarte) et un 2e encore plus magnifique se trouvera à l'indication "cul de sac" où il vous faudra absolument poursuivre pour apercevoir une vue éblouissante sur le réservoir Baskatong, véritable mer intérieure plongée au cœur de la forêt. Vous serez aux anges et au grand vent ! Vous reviendrez ensuite sur vos pas pour poursuivre vers l'immense refuge du Versant Ouest construit entièrement de bois rond de style scandinave.


Vous redescendrez vers le P2 via le sentier # 3d et 3 pour rejoindre un autre refuge pour ensuite poursuivre sur #3b (du Ruisseau) portant bien son nom, car sur environ 3 km vous longerez et traverserez multiples portions de la rivière de La Lièvre qui descend vers le lac Walker. Il y aura également une magnifique chute au débit impressionnant ! Voyez vigilant, car ils ne sont pas tous recouverts de passerelles aménagées. À l'hiver, si le sentier n'est pas tapissé, vous pourriez avoir la surprise de vous retrouvez avec les pieds complètement trempés ! Je vous souhaite également que cette portion ait été défrichée, car à mon passage j'ai du contourner multiples arbres et branches tombés, ce qui m'a forcé à sortir du sentier.


Un magnifique endroit à refaire en été pour découvrir ce qui se cache sous cette neige, bien qu'il m'a été permis de deviner multiples roches, troncs d'arbres, passerelles, pont et trottoirs de bois. Impossible de se perdre vu les multiples indications et le balisage clair.

A votre tour. Vous ne serez pas déçus !


** À ce stade, si vous ne souhaitez pas retourner par le même itinéraire ou poursuivre la boucle, sachez qu'il est possible, après 1,6 km de descente (toujours sur sentier #1), de bifurquer sur le sentier # 3c (tout juste avant le sommet Belzébuth), puis de prendre à droite le sentier # 3a pour revenir au stationnement


1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment


Alain Vézina
Alain Vézina
Dec 27, 2020

Ca Donne le goût d’y aller

Like
bottom of page