top of page
Marble Surface
  • Gen-Hike

Jour 14 : Réflexion et retour au bercail.

Dernière mise à jour : 2 juil. 2023

A moins d'y consacrer sa vie et de cheminer sans fin, chaque chemin a une fin... Après 13 jours de marche et un peu plus de 329 km, c'est dans un mélange d'émotions que je me suis lentement dirigée vers la gare hier soir pour prendre train et bus pour un retour vers Toulouse en prévision du vol de demain vers MTL.

Le cœur gros d'une aventure qui se termine, nostalgique, triste de quitter cet état de simplicité, de lâcher prise et de vivre le moment présent que j'ai appris à adopter voir renforcer en si peu de temps. En duel avec la joie et l'impatience de retrouver ceux que j'aime et qui me manquent tout autant. De retrouver ma maison, mon environnement. De revoir Maëlly, ma doudoune canine... seigneur qu’elle me manque cette boule d’énergie et d’affection débordante. Vivement qu’elle me liche le visage, parte avec mes chaussures et que nous allions marcher de nouveau.

Il n’y a que le travail que je n’ai définitivement pas le goût de reprendre, trop routinier (réflexion à changer ça), excepté pour revoir ces collègues que j’adore !

Le train d’hier soir m’a permis de voir des paysages défilant à une vitesse fulgurante. Trop rapide pour apprécier. Bien qu'impressionnants et magnifiques, j’ai préféré ceux observés au rythme de mes pas, donnant ainsi le temps de s’en laisser imprégner, de les enregistrer.

Le bus de ce matin m‘a débarqué à la gare de Toulouse, en pleine heure de pointe matinale. Je suis pour la première fois depuis 2 semaines confrontée à ces gens qui n'ont pas le temps, qui courent, qui passent rapidement sans saluer, sans même regarder. Nuit blanche, je suis au ralenti, complètement étourdie de tout ce brouhaha. Je ne sens pas la rose, Je rêve d’une douche et de faire une sieste. J’ai un gros sac à dos, un sac rempli de provisions. Je ne suis plus à ma place... définitivement je réalise au combien l’ambiance du calme et l’environnement de campagne doit faire partie de ma vie.

Il me faudra patienter jusqu’à 14h pour avoir accès à ma chambre d’hôtel. Tout ce temps à tourner en rond, à tenter de trouver un endroit où je pourrai me créer une bulle.

Je me réfugie pour écrire dans un café... ahhh LE CAFÉ !!... moi qui croyait me départir de cette “dépendance”. J’ai plutôt réalisé que l’odeur, son goût et sa chaleur ne sont que de réconfort. Il me rappelle mon chez moi, mes bons temps entre copines. Il m’a été tout simplement mon encrage, un temps que je m’offrais sur ce chemin. Une récompense bien méritée que je sais savourer et déguster, rattachée maintenant à davantage d’images et de souvenirs... alors il me sera maintenant impossible de m’en départir

Dans 24h, mon meilleur ami Robin sera la pour m’accueillir à l'aéroport. J’ai hâte de le voir !! Je vais retrouver ma maison telle que je l'avais laissée. Possiblement, du courrier, des email à consulter, une réflexion et réorganisation quant à mon emploi, une reprise de celui-ci et des heures de transport obligées... dur rappel à la réalité.

Mon bonheur sera de revenir à l’essentiel, aux petites choses si simple qui ne m’apporteront que de la gratitude.

Sur le chemin, j’ai trouvé l’amour... l’amour de la vie, de la randonnée, de la nature, des échanges, du partage, de moi-même dans ma détermination, mon courage, ma persévérance et ma patience. J’ai également réalisé, sans jamais en avoir douté, de l’amour de mes proches, de la force que peut avoir leur soutien.

Il me reste à vous dire merci. Merci de m'avoir suivi, lu, d’avoir pour certains commencer à bouger/marcher. Merci de m'avoir soutenu et encouragé. Merci à ceux que j'ai croisé et qui m'ont accueilli. Merci à ceux avec qui j’ai discuté et avec qui j'ai eu le plaisir de marcher. Jean-Paul me manquera...

Chaque chemin est différent. Bien qu’il pu être difficile par moment, forcée d’admettre qu’il fut parfait pour moi et ce dont j’avais besoin. Ce chemin dépend de notre état d'esprit, de notre ouverture, de notre force à lâcher prise et à se laisser guider un pas à la fois. Je le remercie pour ses réponses à mes questionnement.

Sereine, en paix, qui sait où celui-ci me conduira dès aujourd’hui... surprend-moi !




0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page